L’Emigration des Pyrénéens aux Amériques  – Pierre ACCOCE

Récit passionnant  de ces Pyrénéens : Bigourdans, Basques, Béarnais, français ou espagnols, partis en Amérique Latine et aux Etats-Unis…-un élan irrépressible d’êtres sans terre vers une terre sans hommes-.

 

LE MEDECIN QUI VOULUT ETRE ROI – Guillaume LACHENAL

« Un médecin gouvernait seul, pendant la Seconde Guerre mondiale, une région entière du Cameroun. Il tentait d’y réaliser une utopie où la médecine guiderait toute la politique et où la politique deviendrait thérapie sociale… » L’histoire du docteur David ressemble à un rêve exaucé : celui d’un monde réinventé par les médecins. Elle rappelle que les colonies furent, pour les hérauts de la santé publique, des espaces d’exception affranchis des contraintes de la politique ordinaire, propices aux expériences grandeur nature.
Celles de cet officier des Troupes coloniales furent totales. Les autorités françaises les présentèrent comme des succès. Les archives et les témoignages en livrent une image plus troublante. Guillaume Lachenal retrace ici le destin d’une utopie, en entrecroisant l’itinéraire de son maître d’oeuvre et le récit captivant d’une enquête de terrain, qui l’a conduit de l’Afrique aux îles du Pacifique.
C’est une histoire toujours vive, faite de promesses impossibles, de violence, de rêves de grandeur, de désir d’échec et de rendez-vous manqués, où l’attente du futur s’abîme dans la comédie tragique du pouvoir.

1917- UNE PASSION RUSSE – Max GALLO

A la fin de décembre 1916, Raspoutine avait lancé cet avertissement au tsar Nicolas II : « Pas un des membres de votre famille ne restera vivant plus de deux ans. Le peuple russe les tuera ! » Avec 1917, une passion russe, Max Gallo nous fait vivre cette révolution fulgurante .
Peu à peu, c’est le portrait d’un Lénine froid et calculateur qui se dessine derrière les promesses faites au peuple : l’inspirateur implacable d’une « dictature du prolétariat » que Staline tournera à son seul profit, installant l’un des régimes totalitaires les plus sanguinaires que l’humanité ait connus. « Un siècle après la révolution bolchevique d’octobre 1917, ses conséquences pèsent toujours sur le destin de la Russie et celui du monde.

}

Horaires

Du Mardi au Vendredi :
9h00 à 12h15 - 14h00 à 19h00
Samedi : 9h00 à 13h00 - 15h00 à 18h00

}

Horaires

Du Mardi au Vendredi :
9h00 à 12h15 - 14h00 à 19h00
Samedi : 9h00 à 13h00
15h00 à 18h00